Lead-analytics

Face à la pénurie de composants, SimonsVoss résiste bien | Internet
Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

Face à la pénurie de composants, SimonsVoss résiste bien

Simonsvoss

Depuis près de 3 ans, les problèmes sur la chaîne d'approvisionnement de semi-conducteurs est dans toutes les têtes. Et pas seulement dans l'informatique, tant les puces électroniques se glissent partout, impactant tous les secteurs. L'expert en fermeture numérique et contrôle d'accès n'échappe pas à la régle mais semble mieux résister que certains. Voyons comment, avec Jean-Philippe Vuylsteke, Président de SimonsVoss France.

DSISIONNEL - Avant même la fin de l'année, vous annoncez un très beau millésime pour SImonsVoss. Qu'en est-il concrètement ?

Jean-Philippe Vuylsteke - L’année 2022 se déroule bien pour nous. À fin août, nos objectifs de chiffre d’affaires pour 2022 sont déjà atteints, en forte progression par rapport à 2021. Cela nous permet de cibler une croissance supérieure à 20 % en année pleine. Nos nouvelles perspectives tablent sur un chiffre d’affaires qui devrait s'établir aux alentours de 10,5 M€ cette année.

Et ce, malgré les importantes pénuries de composants : comment se déroule l’approvisionnement en semi-conducteurs pour SimonsVoss ?

Comme chacun le sait, il y a une pénurie de semi-conducteurs dans l’industrie depuis de nombreux mois et même années. De notre côté, nous avons fait preuve de résilience et nous nous sommes adaptés avec une nouvelle approche à court et à long terme.

En premier lieu, nous avons sécurisé nos stocks de composants électroniques selon nos prévisions de d'activité. En parallèle, nous avons lancé un ambitieux programme de redesign des composants nécessaires à l'élaboration de nos matériels : antennes radio, lecteurs muraux, cylindres AX, etc. Avec un objectif en tête : être en mesure de multiplier les sources d’approvisionnement.

De fait, si les délais d’approvisionnement des fournisseurs ont pu être multipliés par 2 ou 3 à certains moments, notre nouvelle politique semble fructueuse et les délais reviennent progressivement à la normale.

Une bonne nouvelle pour répondre à la croissance forte de vos marchés...

En effet, le marché des solutions de contrôle d’accès en général, et sans fil en particulier, est très dynamique. Nous constatons accélération très nette sur plusieurs verticaux : le secteur des EHPAD et des maisons de santé, celui des universités, lycées et grandes écoles et celui des villes et des communautés d’agglomération.

Le marché des maisons de santé et des EHPAD connaît une concentration forte, et donc des appels d'offre d'importance croissance. En particulier pour des besoins spécifiques, tels que les Unités de Vie Protégées pour les personnes déambulantes, atteintes par la maladie d'Alzheimer ou maladies apparentées. Des patients qui peuvent bénéficier d’une forme physique tout à fait convenable, malgré leur maladie, et qu'il est impossible de laisser sortir sans surveillance. Nos solutions simplifient la vie des soignants, malheureusement de moins en moins nombreux dans ces établissements.

Les villes et communautés d’agglomération ne sont pas du tout, évidemment sur les mêmes problématiques, mais ont des besoins spécifiques en matière d’accès aux infrastructures communales et régionales. Les salles des fêtes, de sport et tout autre type de salles communales sont régulièrement utilisées par les écoles, les associations sportives, les clubs de retraités, etc. Ce qui engendre une gestion des accès qui peut vite virer au casse-tête pour les services en charge de leur gestion.

Avec nos solutions, ils peuvent facilement activer ou désactiver des accès sécurisés aux personnes concernées, à distance, en temps réel et selon un agenda bien détaillé. Cela évite de copier, donner, perdre et retrouver inopinément des clés de ces locaux, ou de faire connaître un code d'accès à, in fine, quasiment tous les administrés !


Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire